Bienvenue, vous n'êtes pas connecté.

RSS  >  TR-4, La voile de slalom qui se pilote toute seule
berthali #1 18/09/2008 - 18h50

Groupe : Jiber
Messages : 762
Enregistré le : 13/10/2005

Hors ligne Site Web

Pour plus de lisibilité du forum, je groupe mes deux posts concernant la TR-4, dans un topic à son sujet.
Mes impressions sur la TR-4 que je possède en 6.6 et 5.5

Après 1 sortie avec chaque voile seulement :
Pour l'instant 1 seule sortie avec chaque voile, donc difficile de donner un retour très précis car je n'ai pas fini mes séances de réglages.
Néanmoins :
- Ces voiles se gréent en toute facilité à la main, pas besoin de manivelle!
- Dans les bras, pour des voiles à 9 lattes / 4 cambers, elles sont tout sauf lourdes. Elles naviguent  bien calées et avec une grande douceur pour ce type de voile, et avec une super tenue dans les rafales.
La suite avec un peu plus de miles dans les bras….

Après 5 sorties au total :
Après un peu plus de navs avec ces voiles, je confirme tout le bien que j'en pensais.
Ces TR-4 sont d'une très grande douceur et extrêmement tolérantes dans les rafales.
J'ai pu passer la 5.5 jusque dans des rafales à 45nds (à Gruissan). Cette voile est vraiment un régal à piloter. Dans ma dernière sortie à Gruissan, je donnais l'impression de moins me battre que d'autres pour la tenue dans les rafales, à taille comparable.
Comme beaucoup de voiles de cette catégorie, il est préférable de monter un palan d'écoute pour profiter de l'étendue des possibilités de cette voile. Je viens de le faire, mais pas encore essayé.
Pour les faire fonctionner, pas beaucoup de réglages différents à l'amure, mais plutôt à l'écoute, en relâchant bien pour donner de la puissance au largue ou dans les plus petits airs (et inversement). Avec un petit manque de tension à l’amure, la voile donne l’impression de saturer (ce qui est normal). La tension optimale au guindant est obtenue en respectant à la lettre les dimensions données. Autre repère, la chute doit mollir de manière à avoir le logo Maui Sails dans une zone molle. Il n’y a pas besoin de plus. Dans ce cas, si on se place en tête de at, on voit la chute détendue à partir du  mat et qui descend verticalement jusqu’au logo MS.
Comme toutes ces voiles de course, la TR-4 a besoin du mat qui va bien, non seulement en % de carbone, mais aussi en flex.
J'ai tenté l'expérience d'un mat à la courbure trop flex top (XSpar 100%) sur ma 6.6, et le résultat final a donné une voile dont le creux bougeait dans la plage haute et impossibilité à trouver les bons réglages de position de bouts de harnais, alors que pour la 5.5 aucun problème de ce genre avec le mat MS.
Le problème est réglé depuis avec le mat MS 460. Le passage des cambers est une pure formalité. Même en mettant pas mal en tension les lattes, ca passe nickel.
Pour des riders qui veulent une voile performante, à utiliser en pilotage automatique, ces TR-4 sont les voiles qu'il faut.
Point non négligeable, le support de la marque à travers son forum est excellent avec Barry Spanir, le designer, qui répond aux questions des utilisateurs.

J'avais une certaine appréhension avec ces voiles au début car j'avais revendu mes dernières voiles à cambers il y a bien longtemps, mais c'était sans fondement!
Posted Image
Spots : de Gruissan à Canet, Ganguise
windsurf07 #2 09/11/2009 - 20h10

Groupe : Newbie
Messages : 66
Enregistré le : 30/10/2009

Hors ligne

bonjour,
j'ai moi aussi une TR4 en 5,5, et moi aussi de super sensations en navigation, la voile est légère, elle accélère très fort , toune au jibe comme une horloge suisse et même pour faire du water start, ce n'est pas très compliqué malgrés le fourreau large. Côté mat, j'ai un gun expert wave 75% de carbone qui va très bien dessus et même dans 45neouds de vent la voile est hyper stable, et ne demande qu'a accèlèrer sans aucune violence.

 >  Réponse rapide

Composez votre message

 >  Informations du forum

1 personne(s) présente(s) durant une période de 15 minutes (0 membre(s) et 1 invité(s)).